Le Baroque sur les sentiers des Andes

Ensemble Cronexos

RVB de base

Un CD du label ANTIGUA (2015)


PRIX : 18 €
transport inclus

 

 

 


PROCHAINS CONCERTS

– Vendredi 22 janvier – 20h
Programme : Le baroque sur les sentiers des Andes
Maison de l’Argentine (Cité Universitaire)
27 A boulevard Jourdan Paris 75014
Entrée libre


– Samedi 23 janvier – 20h30
Concert-conférence sur la musique baroque

Auditorium du Conservatoire Claude Debussy
25 Grande Rue 91600 Savigny sur Orge
Tarif: 8 € (gratuit moins de 16 ans)


– Dimanche 24 janvier 18H30
Programme: Le baroque sur les sentiers des Andes
TAC 4 rue Marie-Laure Bois Colombes (92)
tarif : 15-20 €


 

Cronexos est un ensemble permanent de chanteurs et instrumentistes passionnés par la musique baroque. Depuis 2010, l’ensemble travaille en partenariat avec le TAC sur le label Antigua. Pour leur deuxième album après « A pie d’un verde alloro » , Cronexos nous livrent quelques joyaux du baroque sud-américain : romances et villancicos dans un programme axé sur la musique vocale en provenance de ce qui était la vice-royauté du Haut Pérou (comprenant une partie de l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay et le Pérou), combiné avec la musique instrumentale trouvée dans des archives de la même région et du Mexique. Du point de vue du style musical, le programme affiche celui qui a prévalu en Espagne et ses colonies pendant la période régie par la maison des Habsbourg, qui a été caractérisée par une forte défense des formes littéraires et musicales que la tradition espagnole elle-même et ses pratiques populaires ont consolidé au long du siècle, mais qui trouvent leur origine dans le XVe siècle. Les formes poétiques du villancico et du romance ont été particulièrement favorisées en Espagne, ce qui explique que la musique vocale les ait souvent utilisées. Le répertoire qui forme cet ouvrage obéit à cette préférence, et se concentre -pour le cas de la musique vocale- dans la forme du villancico, qui était privilègiée dans le chant religieux de langue vernaculaire. Mais le villancico, en plus d’être une forme poétique (basé sur l’alternance d’un refrain, un nombre indéterminé de couplets et éventuellement une morale ou conclusion) a eu la distinction d’être le véhicule privilégié de l’expression des soucis socio-culturels d’une société hétérogène, dans laquelle cohabitaient, sous le joug colonial, des Espagnols, Créoles, Indiens, Métis, Mulâtres, Noirs, esclaves et immigrants en provenance d’autres pays européens. Ainsi, sous prétexte de célébrer la naissance de Jésus (Noël) ou l’incarnation (Corpus Christi), les villancicos s’autorisaient la satire, souvent du point de vue du Castillan, à propos des Indiens, des Noirs, des Gitans, ou des Français, ou bien ils servaient aux Indiens pour prendre la voix et reconquérir leur humanité. Aussi, pour d’autres occasions liturgiques, le villancico utilisa un language plus cryptique, plein de figures et métaphores caractéristiques des écrivains les plus éminents du Siglo de Oro de la littérature espagnole. La poésie du villancico s’adaptait selon type de célébration liturgique, puis la musique était composée afin d’exprimer le plus adéquatement possible à la poésie.


Ensemble Cronexos joue « Folias »
enregistré au TAC en 2014

Ensemble Cronexos joue « Morenita »
enregistré au TAC en 2014


 

Les musiciens de Cronexos ont choisi un nom qui exprime le fond de leur passion musicale commune : Cronexos est un mot-valise composé du grec chronos, le temps, et du latin nexus, le lien. Faire passer, avec un langage musical d’autrefois, un message contemporain et universel, telle est leur ambition.

L’ensemble CRONEXOS  :
Alex DE VALERA – Théorbe et luth
Nicolas DESPREZ– Clavecin
Lixsania FERNANDEZ – Soprano  et viole de gambe
Barbara KUSA – Soprano
Federico YACUBSOHN – Viole de gambe


Cet album a été enregistré entre le 22 et 24 octobre 2014 aux studios Malambo,  au TAC à Bois-Colombes.
Direction artistique : Anibal Sierra et « Cronexos »
Prise de son : Quentin Gilet
Montage : Federico Yacubsohn
Mixage et masterisation : Laurent Compignie pour Malambo
Traductions : Alex de Valera
Co-production : Cronexos – TAC [Territoire Art & Création] 
Distribution : Absilone